10 PIÈGES A EVITER POUR REUSSIR SA BOUTIQUE PRESTASHOP

 

 

Trop de boutiques en ligne reflètent encore une image immédiatement négative sur l’entreprise qu’elles sont sensées promouvoir…

 

L’escalade est immédiate : perte de crédibilité, de confiance, de clients potentiels et perte de chiffre d’affaires…

Il existe des repères clés pour ne pas commettre d’impairs, mis en lumière par notre Rédactrice en Chef Karine Bernasse, spécialiste en stratégie marketing et co-gérante de Store Commander Sarl.

 

 

 
1. Le choix d'un partenaire 'discount'...


ll existe une expression anglaise qui résume bien la conséquence d’un tel choix « you only get what you pay for »…Vous recevez seulement ce pour quoi vous payez… Ne commettez pas l’erreur de sacrifier la qualité de votre site, véritable vitrine de votre société, de ses produits et services !

De nombreux développeurs de sont improvisés ‘experts Prestashop’ du jour au lendemain…Soyez vigilant et sachez poser les bonnes questions.

 

 

2. Un cahier des charges inexistant ou insuffisant

 

Élaborer un cahier des charges précis pour construire votre boutique en ligne en fonction de vos besoins relève du domaine d’un professionnel. Ce regard d’expert vous fera non seulement gagner un temps précieux mais également économiser sur votre budget grâce à un questionnement précis sur vos besoins et une planification en amont des évolutions anticipées du site.

 

 

3. Une usine à gaz

Une boutique qui chante et qui danse en flash avec des animations et des pop-ups dans tous les coins correspond-elle véritablement à l’image de votre société et surtout aux besoins de vos futurs visiteurs et acheteurs ?

Si la réponse est négative, restez dans la sobriété et l’élégance ! De plus, les sites en flash sont très mal référencés dans les moteurs de recherches, conservez ceci à l’esprit.

 


 

4. CMS or not CMS (choix modules, agence ou pas etc)

 
Aurez-vous le temps de mettre à jour votre site vous-même ou souhaitez-vous sous-traiter cette tâche ?

Les différents critères à prendre en considération dans les choix techniques forment un joyeux méandre. Joomla, SPIP ou un autre ?

Laissez-vous conseiller par votre prestataire qui connaît les avantages et les inconvénients des différentes solutions qui s’ouvrent à vous.

 

 

 

5. Des contenus (im)pertinents

Pas de contenu pertinent = pas de visiteurs. Placez-vous de l’autre côté du miroir : parler de vous c’est bien, répondre aux besoins et aux interrogations de vos prospects c’est mieux !

 

Une stratégie de contenu et une ligne éditoriale claire permettent également d’optimiser le référencement naturel du site dans les moteurs de recherche de façon significative, une arme à ne pas négliger AVANT même de commencer la rédaction des textes et fiches produits sur votre boutique.

 

 

 

6. Une navigation bancale

 

Encore une fois, mettez vous à la place de votre visiteur et facilitez-lui le chemin menant aux produits afin de rendre sa navigation la plus fluide et agréable possible. Le visiteur trouvera t-il l’essentiel ou bien risque t-il de se perdre ? Testez le auprès de vos équipes mais aussi de personnes neutres capables de poser un regard indépendant.

 

 

 

7. Un manque d'ergonomie

Votre site est achevé, vous êtes satisfait. Malheureusement vos visiteurs mettent trop de temps à trouver l’information recherchée et, par dépit, quittent votre site et n’y reviennent plus…Un site ergonomique doit être pensé pour le moins expérimenté des utilisateurs. Ne présumez jamais de rien est une règle à observer.

 

 

 

8. Des couleurs has been

 

Les goûts et les couleurs… Internet aussi répond à des codes de couleur spécifiques. Sachez vous entourer de prestataires qui seront au fait des dernières tendances et à même de vous conseiller sur ces aspects, surtout si vous possédez une identité graphique plus ou moins adaptable aux exigences du Net…

 

 

 

9. Une évolution difficile


Envisagez-vous à terme d’étendre votre catalogue produit à un nombre beaucoup plus important de références ? Songez-vous à offrir un espace privilégié à vos visiteurs nécessitant un back office dédié à ces besoins ?

 

Réfléchissez aux capacités d’évolution du site bien en amont afin que votre site puisse évoluer en même temps que votre société et vos ventes.

 


 

10. Une mise en ligne hâtive

 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Pas de précipitation surtout. Prenez le temps de tester, retester et retester encore ! Vérifiez l’orthographe, assurez-vous que toutes les rubriques et onglets disposent de leur contenu, testez les aspects techniques. Rien de plus frustrant pour un visiteur de se trouver face à un onglet vide ou à un site bourré de fautes d’orthographe ou de grammaire !

 

Pour ceux d’entre vous qui se lancent directement à l’international, pitié pas d’improvisation de traduction si vous n’êtes pas parfaitement bilingue niveau langue maternelle…Confiez cette mission très importante à un professionnel qui connait votre domaine d’activité et partez du bon pied !