Evénement mondial et incontournable pour les vendeurs de lingerie, le 50ème Salon International de la Lingerie vient de fermer ses portes à Paris. La plupart des marques y sont représentées et c'est à cette occasion que les détaillants effectuent leur sélection pour les nouvelles collections. Qu’en est-il de ce secteur en termes d’e-commerce ?

 

Avec un CA de 2,6 milliards d'euros (les chiffres de 2012, source Institut Français de la Mode), la France, "berceau de la corseterie", rappelle Séverine Marchesi, Commissaire générale du Salon International de la Lingerie, est leader du marché de la lingerie, suivie de l'Italie, de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

 

Une enquête réalisée par la FEVAD et publiée en septembre dernier, indique que "La lingerie féminine est le produit le plus acheté sur internet suivie des sous-vêtements masculins avec respectivement 15,1% et 12,1% des sommes dépensées".

 

Des chiffres encourageants mais...


Oui mais voilà...Le secteur de la lingerie sur Internet est également un secteur ultra-concurrentiel…Il existe des centaines de boutiques de lingeries qui s’ouvrent sur internet. De plus, le trafic coûte cher et le référencement s'avère long et difficile.

Pour pouvoir espérer survivre dans ce secteur archi-concurrentiel, il faut donc savoir se démarquer... Ceci s’avère d’autant plus difficile que se démarquer par les prix ne constitue pas une option viable. En effet, les marques imposent très souvent un niveau minimum de prix de vente sur lesquels 90% des boutiques internet semblent s’être déjà alignées.


Un autre obstacle, et non des moindres, concerne la difficulté à trouver des fournisseurs. En effet, se fournir comme tout le monde chez Chilirose, Daring, Dreamgirl, Imagination, Inspires ou bien encore Obsessive, Roxana, etc...reviendra à se fondre dans le flux des milliers de boutiques qui existent déjà et qui ouvrent et ferment chaque jour.



Alors comment se faire une place dans ce secteur ultra-booké ?

Plusieurs facteurs permettent aux boutiques du secteur lingerie de survivre :

Un référencement qualitatif pour attirer du traffic

L'une des plus importantes difficultés de ce secteur bondé étant de se faire connaître, un budget conséquent alloué au référencement naturel et payant de la boutique est nécessaire. Or, il faut bien avoir conscience qu'un référencement soigné et professionnel prend du temps. Pour pouvoir en récolter les fruits, il faut donc s’armer de patience et s’entourer d’un prestataire compétent en la matière. Avant la montée en puisance du chiffre d'affaires, mieux vaut avoir des réserves financières pour pouvoir 'tenir'.



Un concept simple et de niche

Au-delà des problématiques de référencement et d'achat de trafic, ce sera la qualité, l'originalité, le prix ou encore un design particulier qui feront toute la valeur ajoutée et la pérennité d'une boutique en ligne sur le long terme.

A titre d'exemple voici quelques boutiques qui ont su tirer partie de créneaux de niche pour se faire une place parmi les centaines d'autres boutiques du secteur :

 

 

Felinelingerie.fr spécialisée sur la lingerie post-opératoire et maternité

 

 

Lilyslingerieshop.com axée sur la lingerie et costumes pour toutes les occasions

 


Annickcreation.fr spécialisée dans les domaines des bas et collants, seins silicone, perruques et accessoires



VSLingerie.fr : une boutique spécialisée proposant un large choix pour les bonnets profonds


 

L'idée maîtresse est de proposer un concept simple et unique.

En conclusion, si vous voulez vous lancer dans la vente de lingerie en ligne (ou tout autre secteur d'ailleurs !), ne foncez pas bille en tête…ou vos efforts pourraient être anéantis en moins de temps qu’il n’en faut pour créer votre boutique Prestashop !